PLANTES ET ALLERGIES


Par leurs pollens, de nombreuses plantes dont les arbres sont responsables d'allergie respiratoire.
Les grains de pollens mâles assurent le développement de la végétation qui régénère l'oxygène.
Ils ont un rôle important dans l'alimentation. Inversement, ils sont aussi à l'origine de réactions allergiques saisonnières sous forme de rhinite conjonctivite ou d'asthme. Les manifestations à type d'oedème ou d'urticaire sont plus rares.

Les pollens en cause sont anémophiles et doivent être émis en grande quantité. Les pollens des plantes entomophiles, transportés par les insectes, ne provoquent que des réactions de proximité. Par ailleurs, les pollens doivent être de petite taille, il resteront ainsi d'autant plus longtemps dans l'atmosphère et parcoureront de plus grandes distances. Il faut aussi qu'ils aient un pouvoir allergisant important et libèrent leurs particules protéiques sensibilisantes. Les facteurs de pollution atmosphérique peuvent agir sur les pollens en modifiant leur structure extérieure et donc leur allergénicité. Le rôle du temps sera particulièrement important. Les différentes manifestations sont améliorées par la pluie et aggravées par le vent. Elles seront plus importantes à l'extérieur.

Les insectes sont des acteurs importants de la pollinisation.
La survie de 70 à 80% des plantes à fleurs en est directement dépendante.
La pollinisation est un service vital pour le maintien des populations de plantes qui se trouve modifié par la diminution de l'abondance et de la diversité des pollinisateurs.

Commission éditoriale :
Rédacteur
Jean-Louis BRUNET
Webmaster
Olivier BRUNET
Conseils scientifiques :
Gérard Sulmont botaniste
Michel Thibaudon RNSA
Jean Pierre Besancenot climatologue
François Lavaud allergologue

Recherche


PLANTES & PHOTOS
Botanique générale

Rubrique en développement



A voir




Association JLBA Medical